LE RESEAU SOCIAL

Commenter ou ne pas commenter ? Je retourne cette question dans mon esprit pendant plus d’une heure. L’écran de mon ordinateur alterne les veilles comme pour me supplier de prendre une décision. Je reste perplexe devant les images qui s’offrent à moi. Si ça se trouve, ces photos sont truquées…ou pas ! Quand je pense que depuis près d’un an je talonne Yves afin que nous soyons « en couple » sur le réseau social le plus célèbre de la planète. Tout s’explique ! Je repense aux alibis bidon qu’il m’a servis pour me convaincre : « Bébé, je suis un homme public », « Mon statut ne me permet pas de m’afficher ainsi ».

Ha ! Si l’amour rend aveugle, moi il m’a rendu sourde et muette aussi ! Si je n’avais pas accepté la demande d’amitié de l’ami de mon amie, je n’aurais jamais su qu’il me roulait dans la farine ! Heureusement que le monde est petit sur les réseaux sociaux ! Je relis pour la centième fois au moins les nombreux commentaires livrés çà et là en dessous de l’image sous mes yeux : « quel beau couple vous faites ! », « comme vous êtes mimi ! », « hum, Yeh Ni tu sais choisir oh ! », « félicitations ! ». Au fur et à mesure que je me livre à cette relecture, des envies de meurtre naissent en moi, cette Yeh Ni a intérêt à bien se cacher ou sinon elle regrettera toute sa vie cette étreinte passionnée.

La date en dessous de la photo attire mon attention alors que je m’attèle à passer au peigne fin ses moindres détails. C’est bien le jour de mon anniversaire ! Le salaud ! Non seulement, il a oublié de me souhaiter joyeux anniversaire, mais en plus il a décidé de fêter ce jour particulier avec une autre. Un détail parcourt mon esprit. Et si elle avait la même date de naissance que moi ? Je tape fébrilement le nom de cette voleuse d’homme sur le moteur de recherche. Une seule option s’offre à moi concernant cette identité. Je clique sur elle. Je découvre mon chéri esquissant un sourire à ses cotés, sur sa photo de profil. Sans aucune cérémonie, je lui envoie une demande d’ami. Mieux vaut être proche de ses ennemis !

Un jour, deux jours, aucune réponse ! La voleuse n’est pas tombée dans le piège et Yves n’est pas rentré de voyage. Hier sa voix au téléphone était peu rassurante, il m’a paru froid et distant. Comme s’il hésitait à me dire quelque chose de grave ou pire comme s’il était avec elle. Ce dernier détail me pousse à vérifier pour la millième fois si la fameuse Yeh Ni a accepté ma demande. Par chance oui. Je passe plus de deux heures sur son mur, à diagnostiquer toutes les photos et autres commentaires. Elle a reçu dix partages de mon chéri, fait cinq cérémonies de remises de prix en sa compagnie et comptabilise exactement cent deux posts en rapport avec lui. C’est clair que leur relation a atteint un stade qui me dépasse mais je ne compte pas m’arrêter là.  Un signal sur mon écran me signifie sa présence, je lui envoie un message privé sans hésiter :

-Salut !

Cinq minutes au moins s’écoulent avant qu’elle ne daigne répondre:

-Bonsoir !

-Merci d’avoir accepté ma demande.

-De rien.

J’hésite un instant puis j’aborde le sujet qui me brule les lèvres :

-J’ai vu de belles photos de vous en compagnie de votre petit ami

-Ha bon ! Merci !

-Ce doit être difficile de sortir avec une célébrité !

-Je ne vous le fait pas dire !  Il est toujours parti…

Mon cœur se serre, j’ai la gorge nouée, je me retiens pour ne pas taper des propos injurieux. C’était donc ça les nombreux voyages impromptus ! Il va m’entendre, mieux, ils vont m’entendre. Mon interlocutrice  semble vouloir continuer la conversation :

-Au fait vous le connaissez ? demande-t-elle

-Heu, pas vraiment ! Vous savez, tout le monde est ami sur le réseau social, on est tous des proches en quelque sorte.

– C’est bien vrai, on est tous des amis !

La voleuse termine sa phrase par un «  LOL », le simple fait de l’imaginer sourire me mets hors de moi, je porte un clic sec  sur l’option «  déconnexion ». Je laisse passer dix minutes, juste pour me calmer puis, je me reconnecte. Elle est encore là !

-Désolé ! Problème de connexion. Lui dis-je.

-Pas grave je connais bien ça, Heureusement que Yves est là, sa clé internet est bien plus rapide que la mienne !

Quand je pense que je dois supplier Yves rien que pour voir mes mails ! Il a vraiment fait son choix celui là. Mon interlocutrice semble s’impatienter :

-Il y a quelqu’un ?

-Oui, je me disais que vous aviez de la chance. Vous avez un homme qui accepte que vous fassiez causette à ses frais !

-Oui, il et si tendre  quand il est là ! Les jours qu’il passe à mes cotés sont tout simplement INOUBLIABLES !

J’arrête la conversation, j’en ai trop entendu ou du moins, trop lu. Ai-je bien fait ? Je ne pourrai plus jamais faire confiance à Yves. C’est clair. Mais je ne peux me résoudre à le laisser à cette inconnue. Je continue donc à m’entretenir régulièrement avec ma rivale jusqu’à ce que je tombe un jour sur ce message :

« Mireille, tu exagères ! Yeh Ni est ma collaboratrice. Je voulais voir jusqu’ou tu étais capable d’aller par jalousie, raison pour laquelle je lui ai demandé  de jouer le jeu. Je serai là ce vendredi avec elle, tu auras toute la latitude de lui poser tes questions, aussi tordues soient-elles ! J’espère qu’après cet épisode, tu essaieras de changer. A Bientôt. Yves. »

Demain mon chéri sera là, avec Yeh Ni. Bien que je sois heureuse, je redoute son arrivée. Comment va-t-il réagir ?

 

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s